Avec la diminution des températures, le Préfet du Nord a activé le niveau "Grand froid" du plan hivernal. En cette période, la vigilance doit être renforcée quant à l'usage de chauffages d'appoint dans les logements mal isolés, et notamment au risque d'intoxication au monoxyde de carbone.

Le monoxyde de carbone est un gaz très dangereux : il ne se voit pas et ne sent rien. Mais quand on le respire, il prend la place de l’oxygène. On a mal à la tête, envie de vomir et on est très fatigué. On peut aussi s’évanouir ou même mourir. Ce gaz provient des appareils de chauffage ou de cuisson qui fonctionnent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol.

D’autres appareils produisent du monoxyde de carbone : brasero et barbecue, groupe électrogène, moteur de voiture, de moto ou d’appareil de bricolage. Quand un appareil de chauffage ou de cuisson fonctionne et que vous avez mal à la tête, envie de vomir, ou si vous vous sentez mal, il y a peut-être du monoxyde de carbone chez vous : ouvrez les fenêtres et les portes, arrêtez les appareils de chauffage et de cuisson, sortez de chez vous et appelez les secours (18 pour les pompiers ou 15 pour le SAMU ou 114 pour les secours des personnes sourdes et malentendantes (sms/fax) ou 112 pour le numéro d'urgence depuis un portable), faire évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants.

Quelques bons gestes de prévention :

  • Faire systématiquement vérifier par un professionnel avant chaque saison hivernale les installations permettant le chauffage et la production d'eau chaude, ainsi que les conduits de fumée,
  • Aérer les pièces tous les jours,
  • Maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement,
  • Ne pas obstruer les entrées et sorties d'air,
  • Respecter les instructions d'utilisation des appareils à combustion prescrites par le fabricant,
  • Placer les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments et à distance des prises d’air et des ouvrants,
  • Ne pas utiliser de cuisinières, braseros, ou de barbecues pour se chauffer.