Le constat du niveau bas des nappes phréatiques dès avril, couplé au déficit pluviométrique persistant, à des températures élevées et à la diminution des débits des cours d’eau, a entraîné la prise rapide et évolutive de mesures de restriction pour l’ensemble des bassins versants du département dès le printemps puis à trois reprises au cours de l’été.

La période estivale, avec un épisode de canicule record en juillet, a accentué le phénomène de sécheresse. La situation inédite amène le préfet du Nord à placer l’ensemble du département en alerte sécheresse renforcée jusqu’au 30 novembre prochain (voir arrêté préfectoral).

Cette mesure implique pour les particuliers et les collectivités, l’interdiction permanente, même nocturne, de l’arrosage des pelouses, des espaces verts, et le remplissage des piscines familiales ; l’arrosage des jardins potagers, s’il n’est pas interdit, doit être strictement limité.

Dans ce contexte d’alerte sécheresse renforcée, chacun est invité à utiliser l’eau avec modération et à faire preuve de civisme (voir plaquette d'informations). Au regard de la situation de sécheresse spécifique, la présence des services et les contrôles seront maintenus et renforcés sur l’ensemble du territoire pour s’assurer du respect des restrictions par l’ensemble des usagers.